START | Venezia | Perdersi a Venezia

Itinéraire n°1
La Gare Santa Lucia/ Le Rialto
 
Descendus du train, et dès la sortie de la gare, observez ce qui se trouve en face de vous, en humant l’air qui sent la mer. Le petit escalier vous porte tout près de l’eau, en face de l’église à la coupole verte toujours en restauration de San Simeon Piccolo (Saint Simon le petit). A droite, l’embarcadère où s’arrêtent les vaporetti qui vont à San Marco en faisant le tour par le canal de la Giudecca, et à gauche ceux qui vont vers le Rialto et puis Place San Marco, ou vers Murano. Prenez à gauche par le Ponte degli Scalzi. A peine descendus du pont, prenez à droite par la calle Longa (calle = rue), au milieu des trattorie, d’un coiffeur, de quelques boutiques de souvenirs, et tournez ensuite à gauche où vous arriverez devant le petit pont tordu en fer de La Bargama.
 
L’église devant vous est celle de San Simeon Grande (Saint Simon le grand). Vous vous demanderez : si à peine descendu de la gare nous avons vu un San Simeon Piccolo (Saint Simon le petit) qui est le double de celui-ci, pourquoi donc appelle t-on celui-ci “grande”? Après être descendus du pont de fer de La Bergama, tournez à droite par la fondamenta (= rive, quai…) dei Garzoti (Rio Marin) en observant le Palazzo Gradenigo toujours à droite avec ses deux “cavane” (les entrées principales d’une maison, mais côté canal). Continuez à travers boutiques diverses : boucherie, charcuteries, débiteurs de pizza en morceaux. Observez le passage particulièrement bas des Squelini – ou fabricant d’écuelles en terre cuite, qui avaient leur four à cet endroit-là. Vous arrivez au campiello del Cristo (du Christ).
 
Tournez maintenant à gauche et prenez cette ruelle qui semble vous emmener dans des lieux obscurs… vous zigzaguez jusqu’au campiello delle Strope (rameaux de saule), un endroit très mignon avec une petite fontaine et un puits. Tournez à droite le long de la place, comme sur la photo, et marchez jusqu’au portique, connu pour être le deuxième plus bas de Venise. Passez dessous et sortez dans la corte dell’Anatomia. Une dénomination qui vous reporte en 1480, quand le médecin Alessandro Benedetti proposa l’édification d’un théâtre anatomique destiné l’étude des cadavres. Le théâtre anatomique fonctionna durant seulement deux siècles et, après l’incendie de 1800 qui le détruisit, fut transféré à Padoue…
Continuez votre itinéraire en passant sur le pont, et en arrivant sur une des places les plus fameuses de Venise, San Giacomo dall’Orio. On dit que le nom vient du fait que sur cette petite île, il y avait des jadis des loups ; on dit aussi que là vivait une famille Orio; d’autres affirment au contraire que le nom dériverait de la position de l’église, tournée vers le rio (dal rio, o rio…). Si vous en avez envie, faites le tour de la place ; sinon tournez dans la première rue à droite sans manquer d’observer les fenêtres au-dessus du bar qui se trouve au coin de cette rue : les montants des fenêtres sont taillés de façon à éviter la vue sur l’église lorsque les fenêtres sont ouvertes – là en fait habitait un homme juif qui ne désirait pas voir l’église depuis sa maison…
Entrez maintenant dans la calle del Tentor (teinturier) et remarquez qu’il y a deux rues qui portent le même nom, calle delle Oche, nom choisi à cause d’une patère (plaque ronde en relief ornant les murs) représentant deux oies… et, avant de traverser le petit pont qui se trouve face à vous, déviez par la petite rue qui vous porte sur un campiello très suggestif dont j’insère une image tirée d’un tableau peint par la fille d’un visiteuse de Venessia.com.
 
Tournez le dos au campiello, en face de vous se trouve le pont de tout à l’heure. Vous ne le traversez pas, mais vous allez à gauche par la fondamenta (rive, quai) del Parucheta.C’est le surnom donné à un homme qui portait perruque. Passez sur le pont tordu. Face à vous se trouve le clocher sans pointe de San Boldo, encore habité de nos jours ; allez à droite et puis à gauche dans la salizada della Chiesa. Traversez le pont del Modena et allez tout droit jusqu’au bout de la rue, c’est à dire sur une petite fondamenta où, environ à mi-chemin, vous entrerez sous un autre portique typique dit del Filatoio (filature). Approchez-vous de l’eau. Méditez. Retournez en arrière sur la petite fondamenta et continuez.
A la fin, tournez à droite et traversez encore un pont, allez encore à droite vers la place Santa Maria Mater Domini. Franchissez le pont que vous voyez, allez à gauche et puis à droite sous un grand portique après lequel vous verrez un kiosque à journaux. Traversez le pont et observez cette petite maison à votre gauche : elle était jadis un départ pour aller sur la terre ferme en bateau. Un peu comparable à une gare de bus moderne.
Vous êtes sur le campo San Cassan ou Cassiano. Tournez dans la rue Muti ou Baglione à droite. Prenez la seconde rue à gauche, c’est-à-dire la rue de la Bote (tonneau). Observez les briques : certaines sont placées horizontalement dans une dispositon classique, et d’autres debout sur la tranche. Celles qui sont debout s’appellent Altinelles parce qu’elle provienne d’Altino, c’est-à-dire que lorsque les habitants de l’île d’Altino commencèrent à emigrer sur les petits îlots de Venise, les édifices, les palais et les marbres d’Altino furent alors démontés et transportés ici par économie. Aujourd’hui, l’île d’Altino a disparu emportée par les courants…
 
A la fin de la rue, vous croisez la rue dei Botteri. Tournez à droite et puis encore à droite. Coincez-vous sous le portique delle Carampane. A cet endroit s’élevaient les maisons de Rampani où les prostituées préféraient habiter plutôt que dans les quartiers voisins conseillés par l”Etat de la Serenissima, c’est-à-dire le Castelletto dans la paroisse de San Matteo. Hors du portique, continuez tout droit ( à droite se trouve le célèbre ponte delle Tette (oui! pont des tétés!) où l’on raconte que jadis se montraient “légalement” des pucelles gracieuses avec les mamelons au vent afin “d’attirer aussi les plus récalcitrants gays de l’époque” punis de mort en ce temps-là) par le campiello Albrizzi et tournez dans la petite rue au fond à gauche et débouchez – c’est vraiment le cas de le dire – sur la fondamenta/portique delle Furatola. En ce lieu oscur se trouvaient des boutiques minuscules qui vendaient du poisson frit et choses semblables, pour les pauvres.
Tournez à gauche. Passez le pont qui se trouve en face de vous, et allez à gauche par le rio Terà (rio enterré), bifurquez à droite puis à gauche. Vous être sur le campiello del Sole. Longez la maison sur votre gauche, dépassez le portique del Tagiapiera (tailleur de pierre) et enfilez-vous dans la calle del Sole. Passez la petite rue, tournez à droite et puis à gauche, prenez calle della Donzella. Retournez-vous et regardez la porte : c’est la plus tordue de Venise. Nous sommes dans la partie la plus ancienne de la ville, ici toutes les rues sont étroites et les maisons toutes collées comme autrefois quand Venise était la ville la plus peuplée du monde.
Après la calle della Donzella tournez à droite dans la calle del Volto et puis à gauche dans la calle dell’Arco. 10 mètres après la courbe vous noterez à droite un passage tordu particulier, et à gauche une porte particulière élargie en demi-cercle pour faire passer les tonneaux. Prenez alors le portique tordu, entrez dans la calle del Figher, à gauche et vous êtes arrivés sur la zone commerçante et bondée du Rialto. Au coeur d’une des nombreuses vraies Venise. Maintenant c’est à vous de jouer : fiez-vous à tout ce qu’on vous propose à grignoter, buvez-vous un bon vin, entrez dans un des bacari et enivrez-vous!
 
Acqua alta
Sesso a Venezia
Gli angeli del decoro
DOWNLOAD
Le pissotte
Ricordi...
iMob
Chioggia
Mestre
Sindaco!
Foto spiritose
Redentore
Cosa fare in laguna?
Il profumo di Venezia
Entrata a Venezia da Mestre
Prendere la motonave
Carnevale
Piere sbuse
Madonna della Salute
Giro del Centenario
Marghera
Itinerari Veneziani
Tornado a Sant'Elena
Pellestrina
Entrata a Venezia dal mare
Un giro in mascareta...
Curiosità storiche e non
Mussatti e/o chironomidi
Flora e fauna lagunare
Dalai Lama
La leggenda del poaro fornareto
Lido
Leggende di ieri
Leggende di oggi

info

  • Associazione Venessia.com
    Numero 2850
    Delibera iscrizione 92 del 27/05/2010
    Finalità Soldarietà/Promozione Sociale/Cultura
    PI: 94072520276
  • Castello 2161, VENEZIA
    mail: venessia.com@gmail.com